En professionnalisation

Trois raisons d’être en contrat de professionnalisation :

  • Bénéficier d’une formation diplômante (du CAP à la Licence Professionnelle)
  • Percevoir un salaire
  • Acquérir une expérience professionnelle

Les conditions :

  • Etre âgé de 16 à 25 ans
  • Les demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus
  • Les bénéficiaires de la prime d’activité, de l’allocation spécifique de solidarité (ASS), l’allocation adulte handicapé (AAH) ou d’un contrat unique d’insertion (CUI).
  • Posséder la nationalité française, sauf si la personne possède un titre de séjour l’autorisant à exercer une activité salariée en France ou si le jeune est entré en France au titre de regroupement familial.

Un alternant suit une formation théorique débouchant sur un diplôme en parallèle d’une formation pratique en entreprise. Il/elle est lié(e) à l’entreprise par un contrat de professionnalisation qui lui ouvre les mêmes droits et les mêmes obligations que les salariés de la branche professionnelle.

Les droits :

  • Percevoir un salaire mensuel calculé en pourcentage du SMIC et versé à l’alternant, en fonction de l’âge et du niveau de formation.
  • Bénéficier de 5 semaines de congés par an soit 2,5 jours ouvrables par mois travaillé.
  • Cotiser pour sa retraite.
  • Bénéficier d’une couverture sociale comme les autres salariés de l’entreprise. Il/elle dépend du régime général de la sécurité sociale et bénéficie donc d’indemnités journalières en cas d’arrêt maladie (une absence injustifiée peut entraîner une retenue sur salaire). Il/elle est couvert(e) en cas d’accident du travail.

 Les obligations :

  • Respecter les règles en vigueur dans l’entreprise (règlement intérieur…).
  • Participer à la bonne marche de l’entreprise (ponctualité, assiduité, tenue adaptée…).
  • Etre présent en entreprise et au CFA à raison de 35 heures/semaine.